La mère parfaite – Aimee Molloy

Titre : La mère parfaite

Auteure : Aimee Molloy

Genre : Policier – Thriller

Editeur : Editions Les Escales

Format : Ebook

Nombre de pages : 400

Date de parution : 11 octobre 2018

Note : 3/5

CVT_La-mere-parfaite_3244.jpg

Cher(e)s ami(e)s lecteur(rice)s,

Avant de commencer ma chronique, je souhaite remercier Net Galley France ainsi que les éditions Les Escales pour ce SP. 

#LaMèreParfaite #NetGalleyFrance 

4ème de couverture :

Les Mères de mai, un groupe de jeunes mères de Brooklyn, ont fait connaissance en échangeant des conseils pendant leurs grossesses. Après la naissance de leurs enfants, elles se réunissent deux fois par semaine dans leur parc de Brooklyn pour discuter des joies, des craintes et des angoisses de leurs nouvelles vies. Un soir, pour échapper quelques heures à leurs routines, elles organisent une virée dans un bar. Elles parviennent même à convaincre Winnie, la mère célibataire du groupe, de confier Midas, six semaines, à une baby-sitter. Mais lorsque Winnie rentre chez elle, l’enfant a disparu. Alors que l’enquête piétine et que l’attention des médias se fait pesante, trois Mères de mai se lancent dans une course effrénée à la recherche de l’enfant durant laquelle les mariages vacillent, les amitiés volent en éclats et les secrets éclatent au grand jour.

L’auteure :

Aimee Molloy vit à Brooklyn avec son mari et ses deux filles. La mère parfaite est son premier roman.

(Source : https://www.lisez.com/auteur/aimee-molloy/135227)

L’ouvrage :

Le titre :

La mère parfaite, un titre qui fait émerger des questions : est-il possible d’être une mère parfaite ? La mère parfaite existe-t-elle vraiment ? Quels sont les secrets de la mère parfaite ? Que se cache-t-il derrière La mère parfaite ?

Moi qui me suis arrêtée à la « suffisamment bonne mère » de Winnicott. La mère parfaite, un titre qui attise ma curiosité !

La couverture :

Sont représentées, sur la couverture, des femmes poussant ou non une poussette dans un parc. Nous pouvons supposer qu’il s’agit là de mères. Elles sont visiblement en train de courir. Seraient-elles en train de prendre soin d’elles tout en s’occupant de leurs bébés ? Certainement ! 

Une couverture qui annonce bien le titre du roman.

Partons, à présent, à la découverte de l’histoire ! 👍😉

Mon appréciation :

New-York, Etats-Unis. Winnie, une jeune mère célibataire met au monde son premier enfant au mois de mai. Elle n’est pas la seule et afin de pouvoir vivre au mieux cet heureux événement, elle rejoint un groupe de jeunes mères : les mères de mai. Appartenir à ce clan permet à ces dernières de ne pas rester isolées et de recevoir, chaque jour, un mail contenant la « bonne » marche à suivre pour élever, éduquer son enfant. Au-delà de ces messages, les mamans se réunissent de temps à autre, pour quelques heures, avec leurs progénitures dans un parc.

« Maman. C’est tellement chargé, tellement politique. Nous ,’étions pas des mamans. Nous étions des mères. Des personnes. Des femmes ayant, par hasard, ovulé à la même période et ayant, en conséquence, accouché le même mois. Des inconnues ayant choisi – pour le bien de leur bébé et leur propre équilibre psychique – de devenir amies. »

Un jour, une d’entre elle lance l’idée d’une soirée sans leurs bébés. La date est posée, le 4 juillet, célébration de l’Independance Day et de ce fait, jour de fête. Winnie hésite mais finit par accepter et rejoindre ses amies dans un bar. Elle laisse son fils à une nounou qui lui a été conseillée par l’une d’elles. Alors que la soirée s’annonce festive, entre alcool qui coule à flot, rires et délires, l’impensable se produit et plonge les mères de mai dans un cauchemar. Le fils de Winnie, Midas, a disparu.

Qui a enlevé Midas ? Pourquoi ? Une course contre la montre est lancée pour retrouver le petit Midas. Entre faux-semblants, non-dits et secrets, l’enquête policière s’annonce être des plus compliquée !

En lisant le titre, la 4ème de couverture et en voyant que c’était un thriller, j’ai de suite souhaité lire ce roman ! Un enthousiasme qui a rapidement laissé place à des hauts et des bas comparables aux montagnes russes. Je ne peux malheureusement pas dire que j’ai pris du plaisir à lire cet ouvrage. Après un début de lecture laborieux à découvrir la multitude de personnages, à retenir leurs noms (Winnie, Francie, Nell, Gonze, Colette, Scarlett, etc.) ainsi que leurs spécificités, arrive enfin le moment tant attendu de l’histoire : l’élément déclencheur, l’enlèvement d’un bébé prénommé Midas. A partir de cet instant, nous laissons libre court à notre imagination et élaborons des tas de scenarii dignes d’un thriller, des plus inquiétants aux plus terrifiants. L’adrénaline commence à monter, l’histoire prend une allure différente. Ponctuation et phrases courtes rendent le rythme haletant. Un rythme à l’image de l’urgence de la situation, la disparition de Midas, et la nécessité de le retrouver rapidement.

« […] en matière d’enlèvement d’enfant, les vingt-quatre premières heures sont déterminantes pour avoir une chance de retrouver vivant le bébé en question […] »

Un enlèvement, deux enquêtes ! Une, menée par la police, l’autre par les mères de mai. Qui des deux va mettre le point final à cette course contre la montre ? Vous voulez le savoir ? Et bien non, il n’en sera rien ! Pour cela, il vous faudra vous procurer le roman. 😉

Avec La mère parfaite, Aimee Molloy signe son premier roman. Une lecture assez mitigée. Un récit construit sur un schéma narratif simple. Un roman en deux parties. A la fois manuel de conseils à l’usage des jeunes mères (mails envoyés régulièrement aux mamans faisant partie des mères de mai) et roman policier, on ne sait pas toujours sur quel pied danser et on s’y perd un peu ! Je ne comprends pas trop le rapport entre les deux. Je n’imaginais pas un enlèvement en lisant le titre du roman, mais plutôt un conseil qui aurait volontairement été détourné pour mettre à mal un bébé ou un membre de sa famille, et qui aurait été l’élément déclencheur de l’action. Ce qui aurait davantage fait lien avec le titre. Mais peut-être que l’enlèvement vient ici remettre en question le titre et ainsi le statut de mère parfaite !? Ne serait-ce pas un peu tiré par les cheveux ?   

« L’indignation collective. Ils disent tous qu’elle n’aurait pas dû laisser son bébé avec une inconnue pour aller se saouler. Que même si Midas est retrouvé, il faudrait lui enlever la garde, qu’elle n’est pas faite pour être mère. »

Néanmoins, le récit compte quelques aspects intéressants, entre autres :

  • le point de vue de chaque personnages qui apporte des éléments sur leurs sentiments, pensées et perceptions ;
  • les sujets abordés en relation avec la maternité (doutes, questionnements, inquiétudes, regards des autres, jugement, etc.), le kidnapping d’enfants (sujet d’actualité. Environ 50 000 disparitions par an, en France) ou encore la filiation.  
  • les descriptions des personnages (même si ces dernières sont nombreuses du fait de la multitude de personnages) qui permettent de faire plus ample connaissance avec ces derniers. Il est à noter que si le but recherché était de perdre le lecteur dans sa recherche du coupable en multipliant les personnages, le procédé aurait pu fonctionner si certains profils avaient été atténués.

Un roman policier ? Sans nul doute ! Un thriller ? Certainement car il répond aux codes. Cependant, malgré la présence incontestable de rebondissements, de suspense, je n’ai personnellement pas été tenue en haleine jusqu’au dénouement de l’intrigue du fait de ce qui s’est joué autour de l’enlèvement de Midas, et qui a amoindri sa place et son importance dans le récit.

Ce roman n’a pas répondu à mes attentes mais peut-être répondra-t-il aux vôtres !?

Au plaisir de vous lire et d’échanger avec vous, 📖😀

Mel 💋

Liens utiles :

#LaMèreParfaite #NetGalleyFrance – https://www.netgalley.fr/catalog/book/149505

Où vous procurer La mère parfaite ?

https://livre.fnac.com/a12525277/Aimee-Molloy-La-mere-parfaite

https://www.amazon.fr/dp/B07H5T8TNN/ref=dp-kindle-redirect?_encoding=UTF8&btkr=1

https://www.lisez.com/livre-grand-format/la-mere-parfaite/9782365693608

https://www.decitre.fr/livres/la-mere-parfaite-9782365693608.html

 

2 commentaires sur “La mère parfaite – Aimee Molloy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s