Je suis le crépuscule – Damien Leban

Titre : Je suis le crépuscule
Auteur : Damien Leban
Genre : Policier – Thriller
Éditeur : Auto-édition
Format : Numérique
Nombre de pages : 351
Date de parution : 21 février 2020
Note : 5/5

51JCK8+lb7L._SX311_BO1,204,203,200_

Hello les lecteurs et les lectrices,

Aujourd’hui, je vous présente le petit dernier – mais pas des moindres – de Damien Leban, Je suis le crépuscule. Je suis ravie que Damien m’ait contactée pour chroniquer son bébé en SP.

Un grand merci pour ta confiance ! C’est un plaisir de suivre ton évolution littéraire et de partager cette aventure.

La 4e de couverture :

« On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille… »

Après un mystérieux appel, le major Bruno Heisen se voit contraint d’écourter ses vacances… Un ennemi invisible vient de changer sa vie à jamais.

De retour à la brigade de recherches de Montdidier, il doit, de surcroît, prendre en main une enquête très particulière : des couples sont torturés, achevés puis exposés publiquement en ultime châtiment…

Deux réalités effrayantes s’imposent à lui et le condamnent à combattre jusqu’à ce que morts s’en suivent…

« Je suis le crépuscule » est un cri. L’entendrez-vous ?

Damien Leban nous livre ici un 6e thriller noir et anxiogène.

L’auteur :

Damien Leban est un auteur français, originaire du Nord de la France et vivant en Picardie.
Très jeune, l’écriture devient pour lui une passion. A 38 ans, il est aujourd’hui professeur de Sciences-Physiques et père de deux enfants.

Son premier roman « Le sanctuaire d’Ombos » a paru en 2011 aux Editions Les Nouveaux Auteurs et a été lauréat du Prix VSD du Polar 2011 sous la présidence de Didier Van Cauwelaert. Ce premier thriller flirte avec le fantastique et a pour toile de fond les sectes et la manipulation de l’esprit.
Son deuxième roman « Les Héritiers des Ténèbres » a paru chez City Editions en 2014. Le thème de ce pur thriller est le néonazisme.
S’en suit « Résilience » aux éditions Fleur Sauvage en 2017, un huis clos insulaire, une plongée dans le milieu mafieux.

En tant qu’auteur indépendant :
Le premier tome de la saga Young Adult thriller-SF-fantastique « Hugo Moon » sort en mai 2018. La suite est attendue courant 2020.
Le 4 janvier 2019 parait son 5e roman « Les braises de l’exode », un pur thriller sur la thématique des migrants.
Le 21 février 2020 paraît son 6e roman « Je suis le crépuscule ».

(Source : https://www.amazon.fr/l/B0054R5888?_encoding=UTF8&qid=1582192411&redirectedFromKindleDbs=true&ref=sr_ntt_srch_lnk_1&rfkd=1&shoppingPortalEnabled=true&sr=8-1)

*****

La couverture :

Le titre :

Je suis le crépuscule, un titre qui fait froid dans le dos lorsqu’on sait que le crépuscule est ce qui est proche de disparaître, le déclin, la fin : le crépuscule de la vie. Je me demande bien ce que Damien met derrière ce seul mot et comment il va construire son récit autour de ce dernier. Il me tarde de commencer la lecture du roman.

J’apprécie beaucoup la couleur rouge du titre et du nom de l’auteur qui rappelle le sang, la colère, le danger, la souffrance.

L’illustration :

Est représenté le portrait monochrome d’une femme. Son visage révèle des traits tirés et des tuméfactions. Cette jeune femme semble souffrir. Qui est-elle ? Que lui est-il arrivé ? Quelle est son histoire ?

Dans sa globalité, cette couverture me plaît beaucoup et me donne envie de découvrir l’histoire. Mais avant cela, petit coup d’œil sur le résumé en 4e de couverture.

Le résumé :

Un résumé introduit par une citation qui parle à tout le monde et que chacun à certainement prononcé au moins une fois dans sa vie. J’aime cette idée d’accroche.

Un résumé court et efficace qui donne suffisamment d’éléments pour attiser ma curiosité.

Mon appréciation :

Avec ce 6e roman de Damien Leban, j’ai le plaisir de me replonger dans son univers et de retrouver sa plume fluide, incisive, maîtrisée et addictive. Dans ce nouvel ouvrage, nous sommes immergés dans une histoire noire et sanguinolente pour laquelle le major Heisen et son équipe vont devoir s’armer de force et de courage. Une enquête qui va les mener dans les abysses de l’horreur, et je dirais même de l’abject. Je n’en attendais pas moins de l’auteur qui au fil du temps nous propose des romans qui retournent les tripes, qui dépeignent la partie la plus sombre de l’être humain. C’est terrifiant, car même si c’est une fiction, cela existe. Il suffit de se rappeler les atrocités des plus grands tueurs de tous les temps : Bundy, Kroll, Dahmer, entre autres. Alors, un petit conseil avant de lire ce roman et que j’ai déjà donné lors de la sortie de Les braises de l’exode : cessez toute activité de remplissage gastrique si vous ne souhaitez pas voir votre sol, votre conjoint.e, votre chien ou chat, etc. repeint par la viscosité contenue dans votre appareil digestif. 😂😵😨 Mais si tout comme moi vous adorez le gore bien trash, vous pourrez aisément vous délecter de chocolats ou encore de gâteaux et savourer chaque mot de ce livre. 😋🍩☕🍫

Venons-en maintenant au vif du sujet ! L’histoire est bien construite et cohérente. Je pense que Damien a dû effectuer de nombreuses recherches pour arriver à un tel résultat. L’intrigue est merveilleusement bien ficelée, elle nous tient en haleine de la première à la dernière page. Nous retrouvons dans cet ouvrage tout ce qui fait un thriller : des rebondissements, du suspense et une tension narrative qui provoque à la fois de l’appréhension et de l’excitation chez le lecteur. Mais surtout, un dénouement des plus détonants, qui fait réfléchir. Pour cause, l’auteur aborde dans son livre des thèmes que je ne dévoilerai pas mais qui sont d’actualité, de société. C’est questionnant, c’est flippant. Et je ne vous parle pas de l’épilogue qui a fini par m’achever.

Damien, tu as réalisé un coup de maître avec ce 6e roman. Le lecteur, grâce à des descriptions détaillées, réelles, est totalement immergé dans l’histoire. Il prend place aux côtés de chaque personnage en n’étant pas uniquement spectateur mais acteur de ce qui se déroule. Au cours de ma lecture et par le poids des mots, actes, j’ai eu le souffle court, j’ai eu envie de vomir, mon cœur a failli me lâcher à de nombreuses reprises.

Bref ! J’ai vécu à 2000% cette histoire et c’est les mains moites, le cœur serré et les tripes à l’air que je conclus cette chronique. Bravo, Damien ! Et je réitère mes propos : tu n’as rien à envier aux plus grands car tu es, toi aussi, un grand !

Chers lecteurs, vous l’aurez compris, je vous conseille ce roman ! Mais oserez-vous vous y plonger ? Car, sachez une chose, vous n’en ressortirez pas indemne !

Attention vigilance : âmes sensibles, s’abstenir ! ⚠

Au plaisir de vous lire et d’échanger avec vous, 📖😀

Mel 💋

*****

Liens utiles :

Cliquez sur le lien pour vous procurer Je suis le crépuscule

https://www.amazon.fr/Je-suis-cr%C3%A9puscule-Damien-Leban/dp/B084YWMPZY/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&keywords=je+suis+le+cr%C3%A9puscule&qid=1582197448&sr=8-1

Vous pouvez suivre Damien Leban sur :

Un commentaire sur “Je suis le crépuscule – Damien Leban

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s